bleumarie

dimanche 14 juin 2009

Vanitas vanitatum omnia vanitas (vanité des vanités, tout est vanité)

Dans le domaine de la "Nature Morte" dont je vous ai parlé précédemment, il y avait une "Vanité" fort justement commentée par un blogueur ami, JMH-C.
Et effectivement, les Vanités, même si elles sont un "sous-ensemble" des Natures Mortes, ont un sens bien profond .... et qui nous renvoient à notre condition d'humain, de mortel, que toutes les richesses du Monde ne pourront faire disparaître.
La mort est là, inexorable. Le sablier du temps s'écoule et notre temps de vie avec.
Certaines Vanités montrent les richesses, les beautés éphémères que nous avons pu contempler et parfois même posséder, mais la présence d'un crâne nous ramène brutalement au memento mori (souviens-toi que tu vas mourir).
Parfois, ces Vanités représentent également un Saint, comme ce " Saint Jérôme dans sa cellule" de Dürer.


On trouve beaucoup de Vanités chez les peintres hollandais ou néerlandais.



Allégorie aux vanités de la vie humaine de Harmen Steenwyck vers 1640



In Commemoratione omnium fidelium defenctorum. Ad Vesperas Antiphona,
Ecole française ~ 1682



Vanité de Philippe de Champaigne (1602-1674)



La Madeleine à la veilleuse de Georges de La Tour Georges (1593-1652)





Extrémité de chapelet ou de ceinture.
Jeune homme et jeune femme s'embrassant, derrière eux : la Mort armée de sa faux.
Début du 16ème siècle.