bleumarie

jeudi 27 mai 2010

L'Univers de Miminepo

L'univers de Miminepo est un univers dont on ne se lasse pas. Je vais vous en parler comme d'une Artiste, une vraie avec un grand A, mais aussi comme une personne très attachante, généreuse et entière.
Je ne vous cache pas que j'aime beaucoup Miminepo (on peut dire Mimi, c'est plus court), elle n'hésite pas à donner des conseils, répondre à toute personne qui lui écrit et même remonter le moral quand on est bien bas.
Même si de très nombreux artistes et amateurs photographes sont persuadés du talent de Mimi, elle ne vit pas de sa passion, hélas ! Elle travaille dur et je crois pouvoir dire que la photo, telle quelle ou modifiée par photoshop, lui permet de s'évader, de voyager, de rêver.
Maintenant laissons place aux images qu'elle a fort gentiment accepté de me "prêter". Merci de ne pas les utiliser sans lui demander.


Voilà Miminepo. Elle fait volontiers des autoportraits (ici "Eyes 2 mOOns" ) où elle pratique sans hésiter une auto-dérision. Je pense que les anciens blogueurs d'Orange se souviendront de cette photographie. En effet, il y a longtemps que j'admirais son travail. Le fait de m'inscrire sur le site Art limited a été le déclic pour que nous fassions réellement connaissance.
Comme je vous le disais, elle adore se "déformer", pratiquer sur elle même des expériences photographiques, son imagination semble sans limites ! De même pour le titre de ses créations, souvent drôles et toujours choisi avec soin.
Voici Miminepo en pleine "Introspection" !

Elle fait souvent avec les moyens du bord, n'a pas un matériel sophistiqué, au tout début elle photographiait même avec son téléphone portable !

 La voici même en "Gorgone-Méduse" !

Elle n'a jamais peur du ridicule, elle fait passer la photo avant tout. Mais la Belle sait aussi se photographier sans artifice de photoshop. La voici dans un pyjama à rayures acheté aux puces !
"En pyjama dans la rue"

J'ai bien sûr aimé cette image qui n'est pas tout à fait "la femme à la fenêtre" mais qui s'en rapproche malgré tout (il y a une fenêtre et une femme à côté). J'ai plutôt vu son pyjama comme une "tenue de prisonnière" et les barreaux de la fenêtre comme ceux d'une prison. Ce qui l'a d'ailleurs amusée. 
Mais elle a vraiment le don d'enflammer l'imagination, et la mienne ne demande qu'à flamber !
La voici encore sur cet autoportrait intitulé "Moi même". Il ne faut pas lire le titre comme la preuve d'une personne à l'ego sur-dimensionné,  mais comme une énième auto-dérision.
 Toujours naturelle et très loin de la sophistication que de nombreux artistes photographes ou autres affichent parfois.


Voici encore Miminepo avec "Le nouveau chapeau". Elle m'a donné le secret de la confection de cette image, et c'est bluffant. Je ne peux pas vous expliquer comment Mimi est parvenue à ce résultat, mais elle a fait preuve d'une imagination - encore une fois - sans aucune limite. Pas dans le sujet choisi mais dans la "fabrication" ! C'est une bricoleuse. Elle cherche, et je crois pouvoir dire que ça l'amuse beaucoup que l'on échafaude des théories sur le procédé utilisé. C'est fait de bric et de broc et surtout d'un grand talent...
Mon prochain article vous parlera justement des créations de Mimipo. Pour vous donner l'envie de revenir, voici un aperçu de son univers :

La chute des corps

Si vous brûlez d'impatience, vous pouvez toujours aller voir ses créations ici.
Je vais commencer à passer chez tous ceux qui ne m'ont pas oubliée durant ma très longue hospitalisation. Ce sera long, mais c'est promis. Et encore merci à ceux qui m'ont écrit, se sont réjouis de mon retour. Pardon d'avoir tardé à écrire ce premier article mais je m'en voudrais de ne pas faire honneur au talent de celle que je considère comme une amie et une inspiratrice.
A très vite, prenez soin de vous.

Marie toujours bleue...