bleumarie

mercredi 8 septembre 2010

Didier Massé, le photographe poète



Didier Massé, dont j'ai commencé à vous parler, est un photographe qui photographie avec le cœur. Rien ne saurait mieux le désigner. Il est d'une grande sensibilité, tant artistique qu'humaine.
Il faudra bien plus d'un article pour faire le tour de son travail. La palette de ses sujets est très étendue. Et comme il fallait bien commencer par quelque chose, j'ai eu envie de me faire plaisir. J'ai choisi, comme première approche, de vous montrer des façades fleuries et surtout, des fenêtres fleuries. Bien sûr, vous qui me connaissez, vous ne serez guère surpris de mon choix.
Mais avant toute chose, laissons la parole à Didier. Voici comment il se présente sur
son blog "Clichés a-Massé-s" :
J'habite le Vexin Français dans le Val d'Oise à Ennery, situé dans le Parc Naturel du Vexin.
Ma passion pour la nature m'a poussé à la pratique de la photographie pour pouvoir mémoriser la campagne, la montagne ou le bord de mer. Ainsi, j'aime photographier les arbres, les fleurs, les animaux, l'insecte qui butine une marguerite, l'escargot rampant sur une pierre, une rose saisie par la première gelée... L'empreinte de l'homme aussi, quand il ne défigure pas cette nature si fragile : un promeneur dans un sous-bois enneigé, une fenêtre ouverte où le soleil éclairé des cactus posés sur le rebord, une route verglacée...

Les deux frères
 J'ai déniché deux petits textes qui pourront tout à fait être illustrés par les photos de Didier Massé. Ou plutôt, j'ai illustré les photos que j'ai choisies par des petits textes.
Mon point de départ, ce sont les photos de Didier et j'ai cherché des textes qui pourraient les accompagner.

Façade aux chrysanthèmes

Façade aux plantes vertes

Façade fleurie
Jacqueline... Deborrah. Une étrange histoire par I.d'Hocquincourt

"Les maisons mêmes semblent se tortiller et vous inviter, avec leurs fenêtres fleuries, aux regards complices, tentateurs. Elles ont des expressions, des allures d'auberges campagnardes de bon aloi, ou de presbytères épicuriens [...] On s'attend à en voir sortir une dame ronde, bien apipodée, à la bouche bourrée de bonnes et douces phrases, faisant miroiter ses trésors culinaires.
Parfois aussi, on imagine un bon curé jovial, à l'air paillard, en surgir, vous invitant à vous laisser prendre en main pour évacuer les désordres de votre âme [...] Elles chantent, ces fenêtres, des chansons permanentes qui conviennent tout à fait à cette campagne [...]    Cette campagne qui chante elle aussi, dans ses champs, ses herbes, ses vignes, ses petits troupeaux de vaches ou de moutons, dans ses odeurs douces ou violentes, ses bruits, sa terre voluptueuse en attente d'être fécondée, ou jouissant de ses fruits qu'elle expulse et expose largement..."

Printemps dans le Vexin

Perles de pluie sur une fleur d'oeillet 

La semaine des enfants : magasin d'images et de lectures amusantes (1862)

"Chacune de ces familles avait établi devant sa fenêtre une caisse remplie de terre dans laquelle croissaient un rosier et quelques autres plantes. Un jour l'idée leur vint de placer les caisses sur la gouttière de manière à former entre les deux logements comme un vrai parterre de fleurs.
C'était charmant à voir. Les fleurs débordaient des caisses et les rosiers, après avoir encadré les fenêtres de leurs tiges fleuries, s élevaient entre elles comme un frais et gracieux berceau. C'est à l'ombre de cette verdure et de ces fleurs que les deux enfants venaient souvent s'asseoir sur de petites chaises et se livrer à leurs jeux.








Différentes façades fleuries

Mur aux campanules
Les fenêtres de Didier Massé
Fenêtre aux volets fermés
Quand j'ai commenté cette photo de Didier sur Art limited, site de photos, j'ai écrit
ceci : "Bois brut, bois peint, c'est vrai que ça ressemble plus à un clin d'œil de maison !" Et aujourd'hui, c'est toujours la même idée qui me traverse la tête quand je vois cette fenêtre. Didier lui a donné le titre de fenêtre aux volets fermés, mais personnellement, pour moi qui suis une grande amoureuse des fenêtres en tout genre, cette fenêtre là ne me semble pas fermée. Le côté bleu est peut-être fermé, mais le côté bois brut nous fait de l'œil, c'est le cas de le dire. Et vous, qu'en pensez-vous ?

Façade provençale

Une très belle photo pour une somptueuse façade. Didier Massé explique que le propriétaire voit sa maison comme une peinture, et qu'il a été jusqu'à peindre les rochers du même vert que ses volets pour l'harmonie générale !
La maison de mon enfance avait des volets verts. Et l'ocre de cette façade est également très présent de mon côté de la Méditerranée, dans le Roussillon.
J'aime donc doublement cette façade là.


Fenêtre bretonne
Fenêtre aux géraniums

Les Gens De Saint-sauveur Par Lucie Vivien

"C'était une ancienne ferme basse et longue, avec juste un étage sous les toits, puisqu'on voyait plusieurs petites fenêtres carrées au-dessus des cinq fenêtres du rez-de-chaussée, les seules d'ailleurs à être garnies de volets bleus qui rajeunissaient la façade tandis que des fleurs odorantes grimpaient, l'été, dans des jardinières sous les fenêtres. Souvent, un vélo ou deux étaient appuyés le long du mur et, dès le printemps, quelques fauteuil d'extérieur, chaises longues et tables basses apparaissaient sur la terrasse tandis que la jeune chatte noire et grise de la maison commençait à s'allonger sur le sol chaud de la terrasse [...]."

La bicyclette


Fenêtre aux volets bleus

De l'amour on a assez parlé par Marie-Hélène Clément

"Ouvre-toi mon volet bleu, si bleu parmi la treille, laisse-moi avoir l'air joyeux, où dansent les abeilles ; mon cœur couleur du temps, chante tant qu'il est content, joli mai, joli mai, joli mai si tu savais ? [...] Il y avait les volets bleus, la treille, enfin tout ce que j'adorais, même les abeilles.[...]
J'étais sortie du paradis de ma première enfance... Ouvre-toi mon volet bleu, si bleu parmi la treille..."

bougainvillées

Porte bleue


Bleu (Nouvelles) de Ridha Bourkhis

"Il a poussé la porte bleue qu'il voyait lui sourire comme sourit une femme aimante, et il est entré dans la maison où il s'est trouvé d'abord dans un patio, par lequel il pouvait regarder le ciel. Le ciel était alors plus bleu que jamais ! Après, il a marché dans un verger où, pour la première fois, il a soudain éprouvé un irrésistible sentiment de bien-être, une paix intérieure qui avait le goût d'un amour rassurant qu'il aurait peut-être vécu dans une vie antérieure et qu'il était en train de voir se réincarner entre ces fraisiers, ces pommiers, ces grenadiers et ces autres arbres aux branches fruitières irriguées d'une sève printanière emplissant le verger."

Pommiers en fleurs

Verger
Arbre en fleurs

Verger
Prunier en fleurs
Toutes les photographies sont de Didier Massé  et sont protégées par copyright.